Le portage physiologique, qu’est-ce que c’est?

Vous attendez un bébé ou êtes jeune.s parent.s et entendez beaucoup parler de portage physiologique mais votre entourage (et internet) vous dit tout et son contraire. Pas facile de se faire un avis sur la question. On vous propose donc de décrypter tout cela à travers cet article.

Avant de parler de portage physiologique, intéressons-nous à la physiologie et ce qui la définit.

La physiologie étudie le fonctionnement mécanique, physique et biochimique d’un être vivant au sein d’un environnement donné. En d’autres termes, la physiologie s’intéresse à la manière dont notre organisme doit fonctionner de manière normale.

Le portage physiologique n’est donc rien d’autre que la façon dont un bébé doit être porté dans le respect du fonctionnement de son corps.

Au bras ou à l’aide de divers accessoires, le portage est inévitable et peut surtout s’avérer un indispensable allié dans la vie de jeunes parents, encore faut-il savoir comment cet acte si simple, bien que réalisé depuis la nuit des temps, doit être pratiqué.

Une gestuelle innée ?

Ça y’est, bébé est là. Avant sa naissance, vous étiez bien décidé.e à devenir un.e expert.e du portage et, potentiellement, pour les plus téméraires, ne pas vous encombrer de poussette pour votre nouveau-né. Oui mais voilà, vous vous retrouvez confronté.e à tous ces tutos qui vous expliquent en 20 minutes comment faire ce nœud, qui vous paraissent plus compliqués qu’un exo de la filière maths sup – maths spé, et qui montrent des mamans faisant preuve d’une dextérité hors norme. Vous tentez de les reproduire et vous retrouvez avec un résultat loin de ce que vous venez de voir en images. Votre nourrisson pleure, vos nerfs lâchent (merci le post-partum) et vous vous mettez inexorablement à pleurer pour une raison qui vous échappe (les hormones). Bref, pas de panique, c’est NORMAL ! Tout le monde passe par là et le plus important est de trouver la ou les solutions de portage qui vous conviendront le mieux.

On vous le confirme : bien porter son bébé s’apprend et quelques gestes sont à adopter.

Les bonnes positions à adopter :

Avant toute chose, il est important de comprendre comment porter votre enfant dans les bras pour le porter correctement dans un accessoire de portage.

Quel que soit son âge, le bébé doit toujours être soutenu par sa base, autrement dit, en dessous de ses fesses. L’écartement de ses hanches ne doit pas être forcé et sa position doit paraître « naturelle ». Placez-vous face à un miroir avec votre bébé dans les bras pour observer la manière dont il se tient.

Lorsque vous portez votre enfant, une bonne bascule du bassin doit être opérée et quelques règles sont à respecter.

La physiologie du bébé évolue énormément entre sa naissance et ses 12 mois.

Voici des schémas qui illustrent parfaitement les différentes positions d’un bébé durant cette première année.

La colonne vertébrale de votre enfant ainsi que l’écartement naturel de ses hanches vont évoluer au fur et à mesure des mois. Il est donc très important de toujours respecter cette évolution et de choisir des moyens de portage adaptés.

Avant 4 mois, il se mettra naturellement dans une position fœtale, tel qu’il l’était lorsqu’il était dans le ventre de maman. Puis, peu à peu, sa posture évoluera, sa colonne vertébrale se redressera et l’écartement de ses hanches s’accentuera.

Comment sait-on si son bébé
est dans une bonne position physiologique ?

Il y a plusieurs points qui se vérifient facilement.

Pour s’en rappeler, on utilisera l’acronyme PHYSIO :

Position : Les genoux de bébé doivent être plus hauts que ses fesses, sa tête repose sur votre torse. (Contrairement à ce que l’on peut croire, aucun support n’est nécessaire pour maintenir la tête de l’enfant car cela effectuerait une pression inutile. La nuque doit toutefois être maintenue.)

Cette position s’obtient grâce à une bonne bascule du bassin. Ses genoux et ses fesses doivent former un M.

Le dos de bébé est arrondi et doit, quant à lui, former un C. Sa tête et sa colonne vertébrale sont bien alignées avec son bassin. Ses mains sont à portée de son visage. L’assise doit être suffisamment large pour assurer tous ces points.

Les schémas ci-dessous illustrent parfaitement un portage non physiologique versus un portage physiologique.

Position-non-physiologique

Comme vous pouvez le constater, le bébé est dans le présent cas suspendu par ses parties génitales, ses jambes pendent, la matière ne passe pas sous ses genoux et son dos est droit. Le bébé est alors placé dans une position qui n’est absolument pas naturelle, dite non physiologique. Sur le long terme, une telle posture peut avoir des effets négatifs sur le développement physique de votre enfant.

Sur cette image, la position respecte tous les points évoqués ci-dessus.

Hauteur de bisous : Vous devez être capable d’embrasser votre bébé sans difficulté.

Yeux : Le visage de votre bébé doit toujours être visible, jamais enfoui.

Soutien : Votre moyen de portage doit maintenir convenablement votre enfant. Il ne doit pas être en mesure de bouger de manière excessive (ce qui pourrait le mener à une éventuelle chute). Il ne doit pas non plus s’affaisser.

Inaltéré : Votre accessoire de portage doit être en parfait état. Si des coutures semblent fragiles, assurez-vous qu’elles sont suffisamment solides pour porter votre bébé ou arrêter toute utilisation.

Oxygène : Ses voies respiratoires (bouche et nez) ne doivent jamais être obstruées. Vous devez toujours pouvoir glisser deux doigts entre son menton et son buste. Il est particulièrement recommandé d’être vigilent avec des bébés de moins de 4 mois qui peuvent suffoquer plus facilement.

Le portage face au monde, une bonne idée ?

Si on devait répondre à cette question de manière concise, la réponse serait NON.

En effet, lorsqu’un bébé est porté face au monde, sa physiologie n’est pas respectée. Bien qu’une ou deux marques (telles qu’Ergobaby) aient mis au point des porte-bébé qui permettent de garder votre bébé en position « assise », son dos ne pourra jamais être arrondi (cf. schémas précédents).

De plus, si votre enfant est confronté à un élément extérieur qui l’effraie, il ne pourra jamais se retourner pour se réfugier contre vous. C’est un peu comme si quelqu’un vous forçait à regarder un film d’horreur sans que vous n’ayez la possibilité de vous cacher le visage. Pas cool n’est-ce pas ? Et bien c’est pareil pour votre bébé !

Si votre enfant commence à manifester son intérêt pour le monde extérieur ? Optez pour le portage dorsal. Sa position sera physiologique et s’il ressent le besoin de se blottir contre vous, il pourra le faire !

Les différents modes de portage :

Il existe tout un tas d’accessoires de portage sur le marché. On vous liste ici les principaux.

Les écharpes de portage, tissées ou en maille extensible :

Elles nécessitent toutes un minimum d’entrainement pour apprendre à bien positionner l’enfant et à faire des nœuds. Dans l’idéal, une formation en atelier avec une monitrice de portage est recommandée.

Le grammage doit être pris en compte lors de votre choix.

Un grammage léger (en dessous de 250g) pourra fonctionner pour les nouveau-nés.

Lorsque votre enfant prendra du poids, un grammage au-dessus de 250g sera indispensable pour un meilleur confort et un bon maintien.

Enfin, les écharpes au-delà de 300g s’adapteront à de plus forts gabarits.

Il est important que le maillage ou le tissage soient suffisamment serrés pour assurer un maintien optimal.

Renseignez-vous bien avant d’effectuer votre achat et fuyez les sites tels qu’Amazon qui vous proposent des produits à bas prix car la qualité n’est jamais bonne et les délais de livraison sont à rallonge. Comme dirait mamie, le bon marché est toujours trop cher !

Les slings :

Écharpe qui, à nouveau peut être tissée ou en maille, le sling s’attache grâce à deux anneaux situés sur la partie latérale, en dessous de l’épaule. L’installation est plutôt rapide mais son principal inconvénient est qu’il s’agit d’un portage asymétrique. Le poids de bébé peut donc vite se faire ressentir puisqu’il est moins réparti. Là encore, ce ressenti est très personnel et certains parents n’y sont pas sensibles.

Les porte-bébé structurés :

La plupart du temps recommandés lorsque bébé sait s’asseoir, ils s’ajustent grâce à différentes sangles et attaches. Ils permettent la plupart du temps de porter votre enfant en portage ventral ou en portage dorsal. Robustes, ils sont une bonne option lorsque le poids de votre bébé augmente. Attention à bien vérifier que la position soit physiologique car certains porte-bébé structurés ne sont pas adaptés (voir schéma « position non physiologique » plus haut).

Les mei-tai :

À mi-chemin entre une écharpe et un porte-bébé structuré, certains permettent de porter bébé dès la naissance car leur structure est beaucoup plus flexible que celle d’un porte-bébé structuré. Il se compose d’un tablier et de deux longues bretelles que vous nouerez à la manière d’une écharpe. Un beau compromis entre écharpe et porte-bébé.

Les vêtements porte-bébé innovants Mama Hangs :

Chez Mama Hangs, on a eu l’idée de créer une toute nouvelle catégorie d’accessoires de portage : les vêtements porte-bébé. Adaptés à la taille et la morphologie du porteur, ils bénéficient d’une installation ultra facile.

Unique au monde, Mama Hangs est un concept innovant. Déposés à l’OMPI, tous nos modèles sont confectionnés au Portugal, en coton biologique certifié GOTS, et permettent de porter votre bébé de la naissance à 10kg (maximum 18 mois) grâce à un maillage serré de 290 grammes. Bien que des vêtements de peau-à-peau existent, nos vêtements porte-bébé sont les seuls à passer des tests en laboratoire pour vous garantir un maintien en toute sécurité.

Ils s’installent en quinze secondes avec beaucoup de facilité, sans nœud, ni sangle pour vous permettre de garder les mains libres.

Mama-Hangs-carry-pack-mariniere

Les règles de sécurité :

En dehors de l’aspect physiologique, il est important de respecter certaines règles de sécurité lorsque vous portez votre bébé.

Dégager les voies respiratoires :

Comme nous l’avons dit précédemment, il est très important de toujours vérifier que les voies respiratoires de votre tout petit soient toujours visibles et dégagées. Veuillez donc toujours à bien lire les instructions fournies avec votre accessoire de portage avant d’y glisser votre bébé dedans.

On recommandera aussi le portage vertical et on proscrira la position dite « en hamac » dans laquelle votre bébé peut se retrouver à l’horizontale, au fond du tissu.

La température :

Comment habiller son bébé ? Cette éternelle question que tous les parents se posent ! Elle est d’autant plus récurrente lorsqu’il s’agit de portage.

En effet, en hiver, on craint que son bébé ait froid et, en été, on a peur qu’il ait chaud. On conseillera toujours de ne pas trop habiller son enfant en portage.

Ainsi, lorsqu’il fait froid, habillez-le avec les mêmes habits que ceux qu’il porte à l’intérieur (sans manteau) mais couvrez-vous et votre bébé par-dessus votre moyen de portage. On privilégiera alors les manteaux de portage ou les couvertures de portage. Il est toutefois important de bien couvrir ses extrémités à l’aide d’un bonnet, de moufles et de chaussons.

En été, on se posera moins de question et on n’hésitera pas à mettre nos bébés en body, voire en couche. Au contact de votre corps, la température de votre bébé se régulera automatiquement. Ici encore, on veillera à protéger notre bébé du soleil grâce à un chapeau et, éventuellement, des lunettes de soleil.

L’hydratation :

Cette règle n’est pas valable qu’en portage mais il est important de veiller à ce que votre enfant soit toujours hydraté, surtout lorsqu’il fait chaud.

Adapter son activité au portage :

Ceci relève du bon sens mais on ne portera pas son bébé lors d’activités sportives, en voiture ou lorsque l’on se trouve proche d’une source de chaleur (en cuisine).

Il est aussi primordial de rester conscient que tout mouvement provoqué par votre petit peut vous déséquilibrer et, potentiellement, vous faire chuter. Vous devez donc toujours restez vigilent.e à vos moindres faits et gestes.

On espère que cet article vous a aidé et vous a appris de nombreuses choses sur le portage physiologique ainsi que sur ses règles de sécurité. Si vous avez encore des questions sur le sujet, n’hésitez pas à vous rapprocher des professionnels de la santé et du portage qui sauront vous donner des précisions sur la manière dont votre bébé doit être porté.

Vous pouvez aussi nous écrire à heymama@mama-hangs.com

Pour aller encore plus loin et en apprendre plus sur le portage, vous pouvez aussi lire notre article « 8 bonnes raisons de porter son bébé » dans lequel on vous détaille tous les avantages que vous apporte cette pratique.